NOUS CONTACTER

Radio Maria Centrafrique (RMCA)

Studio

Tél (1) : +236 72027171

Tél (2) : +236 75363646

Administration

Tél : +236 .....

Ecrire au directeur : director.car@radiomaria.org

Nous écrire un mail : info.car@radiomaria.org

Archives

Archives audio»

Dans ces archives, il ya des fichiers audio de Radio Maria

Archives video »

Dans ces archives, il ya des fichiers vidéo de Radio Maria

Documents et articles »

Dans ces archives, il y a des documents et articles de Radio Maria

Journal »

Prieres »

Dans ces archives, il y a des prières de Radio Ma

Liens »

Journal

OUVRONS LA BIBLE

Il est venu chez les siens, mais les siens ne l’on ne l’on pas accueilli.

En ce mois de décembre, nous voulons nous laisser guider dans notre connaissance de la Parole de Dieu par les thèmes de la nativité et de l’accueil. C’est le mois en effet où l’Eglise a à cœur de commémorer la Nativité du Seigneur et ses premières manifestations.

Ce que l’on a appelé évangile de l’enfance à Bethlehem commence par la généalogie du patriarche Joseph (Mt 1, 1-7) dont le but est de démontrer l’origine de la famille de Jésus à partir de la « semence de David » (2Tim 2, 8) : il s’agit ici de l’origine juridique ou comme le dit l’apôtre Paul « selon la chair » (Rom 1, 3).

Jésus est né de Marie, qui avait été donnée en mariage à un homme juste du nom de Joseph (Mt 1, 16 ; Gal 4, 4). La fécondation de Marie ne fut pas le fruit d’une coopération sexuelle avec Joseph mais l’œuvre de l’Esprit Saint, tel que le prophète Isaïe l’avait prédit.

Isaïe avait prophétisé en effet sur la naissance de l’Emmanuel, Sauveur du peuple de Dieu, d’une femme intacte ou vierge (isaïe7, 14). Mais la naissance de Jésus ne fut pas facile. Devant le fait accompli de la grossesse d Marie ? Joseph fut troublé aussi bien spirituellement que psychologiquement. L’enfant que Marie portait ne venait pas de lui ; que faire pour ne pas humilier Marie et pour lui éviter la honte ? il resta dans cette situation de trouble jusqu’au moment où un songe prophétique lui révèle le plan de Dieu et le nom de l’enfant qui va naître (Mt 1, 18-25). Par ailleurs lorsque les douleurs de l’enfantement arrivèrent, le couple Marie-Joseph eut toutes les peines du monde à trouver un endroit où faire naître l’enfant : tout ce que l’on put leur proposer, comme nous le savons, fut une étable ! Mais la naissance fut néanmoins belle.

C’est dans la région de Judée, à Bethlehem, cité de David, que Jésus est né selon la prophétie de Michée (5, 2 ; Mt 2, 6). Le deuxième exercice qui nous parle de l’enfance de Jésus est celui de Luc. Il fait précéder la naissance du récit de l’annonciation de l’ange Gabriel à Marie à Nazareth (Luc 1, 26-38). Comme la sainte cité Sion, Celle à qui l’annonce est portée possède du Seigneur, raison pour laquelle elle est pleine de grâce (Sophonie 3, 14ss ; Zacharie 9,9). L’ange rassure Marie que son fils bien qu’héritier du trône de David pour toujours sera appelé fils du Très Haut, selon la prophétie de Nathan (cf. 2Sam 7, 12). Cela s’explique que du fait que du Saint qui naîtra  d’elle sera féconder par l’Esprit Saint. Le fils de Marie ne pouvait donc pas être fruit de la chair et du sang, mais de la puissance de Dieu à qui rien est impossible.

Chaque naissance apporte normalement la joie dans la famille ; les visites et les cadeaux sont le signe que l’on accueille avec joie le don d’une nouvelle vie. Comment Jésus fut-il accueilli ?

Lorsque Marie mis son fils au monde, elle dut le déposer dans une étable d’animaux puisque les siens ne lui permirent pas d’accoucher ne fut ce que sur le divan des hôtels. Comme commentera l’évangéliste Jean plus tard, le verbe vint dans sa propre maison, et le siens ne l’ont pas accueilli (Jn 1, 11) puisqu’ils n’ont pas cru en lui (Jn 7, 5).

Par contre les bergers, des gens pauvres, illuminés par des visions angéliques crurent en lui ; ils comprirent que cet enfant déposé dans une mangeoire dans la cité royale de David était le Sauveur, Le Messie, le Seigneur qui devait apporter la joie messianique au peuple élu et qui aurait porté la royauté sur ses épaules (Is 9, 5).

Deux ans environs après la naissance de Jésus, il y eut aussi la visite des mages Zarathoustriens, guidés par une étoile qui de façons étrange se déplaçait du Nord au Sud, symbole messianique selon la Bible (cf Nombres 24, 17) mais aussi selon les courants mystiques de l’époque. La venue de ce cortège de mages aurait du amené les prêtres et les citoyens de Jérusalem à la cité de David pour vénérer le nouveau né de ligné royale, au contraire, elle a fait éclater le trouble et la persécution. Le roi Hérode voyant qu’il a été roulé par les mages, édicta une de ces lois les plus cruelles, motivée par la plus morbide des jalousies : il ordonna le massacre, dans toute la région, de tous les nouveaux nés de sexe masculin âgés de moins de deux ans. Mais l’enfant persécuté s’était déjà réfugié en Egypte.

Chers auditeurs, auditrices et internautes de la Radio Maria Centrafrique, nous vous souhaitons une bonne prépation en ce temps de l'Avent. Que l'Emmanuel, Dieu avec nous vous comble de ses grâces et ses bienfaits pour vous et pour toutes vos familles; qu'il vous sanctifie par sa naissance et vous offre la paix de coeur et vous innonde de joie.

Viens Emmanuel, viens nous sauver.

                           

      Le Porteur de la Bonne Nouvelle

évènements spéciaux

François, la joie de l'Evangile

 Pape François en Centrafrique du 29 au 30 novembre 2015

Qui est le Pape François qui vient visiter la République Centrafricaine en novembre 2015 ?

Chers amis internautes de la Radio Maria Centrafrique,lire la suite

Marie nous montre le chemin de l’obéissance…

Immaculée Conception

Pèlerinage de NGU-KOMBA

La communauté chrétienne de l’Archidiocèse de Bangui a encore une fois témoigné son attachement à la Sainte Vierge Marie, la Mère de notre Sauveur et Seigneur Jésus Christ, lors du 7ième Pèlerinage  Lire la suite...

App movil

Dispositif Android 
 
Dispositif Apple
 
Dispositif Windows Phone